Free se développe en Martinique et en Guadeloupe avec son offre 4G

capture-decran-2016-01-05-a-11-12-46

L’opérateur français a obtenu des licences 4G en territoire d’outre-mer, après un appel à candidature. Il se situe désormais au même niveau que d’autres acteurs locaux, SFR et Orange, selon les territoires.

C’est désormais officiel, Free va devenir un opérateur mobile 3G/4G au Mayotte, La Réunion, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Guyane, Martinique et en Guadeloupe. Soit l’ensemble des zones pour lesquelles la succursale d’Iliad avait soumis une demande d’appel à candidature auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ou Arcep. L’opérateur mobile a fait mieux en obtenant une licence 4G, que Free ne possède pas encore dans l’Hexagone.

Un investissement colossal réalisé par Free

L’opérateur mobile prévoit d’investir une énorme somme d’argent dans ces nouveaux projets. On parle d’ailleurs de plusieurs centaines de millions d’euros. Leur objectif est d’appliquer les mêmes stratégies déployées actuellement en métropole. En clair, des offres toujours plus concurrentielles.

La firme Iliad sera en charge de la continuité territoriale en proposant sur ces zones des offres innovantes, généreuses, simples et à des tarifs attractifs, pour satisfaire les besoins des consommateurs. Une pratique que Free Mobile effectue déjà en métropole. Les discriminations tarifaires seront alors éradiquées dans les territoires d’Outre-Mer.

Un énorme enjeu pour l’opérateur

Free va désormais se partager le marché avec BJT Partners, ZEOP Mobile, SFR, Dauphin, Telecom, Digicel AFG, Outremer Telecom et Orange Caraïbe. Notez que 25 dossiers ont été reçus par le régulateur. Toutefois, le groupe Free va devoir opérer via Telco OI, une de ses filiales, sur Mayotte et la Réunion.

Cet opérateur est déjà présent sur ces territoires en 2G et 3G. Sachez également que les seuls nouveaux opérateurs implantés sur ce marché en évolution sont Free et ZEOP Mobile. Après l’attribution de ces licences, l’opérateur aura maintenant pour mission d’assurer la répartition du positionnement des fréquences.