Quel intérêt pour les utilisateurs d’opter pour OpenStack ?

hp07-intl-clouddays-3101689

Une enquête vient d’être publiée par OpenStack concernant l’utilisation du framework Cloud Open Source. En effet, plus de 388 organisations et plusieurs utilisateurs ont fait l’objet d’une étude menée par OpenStack.

72 % des sondés ont indiqué que le framework Open Source était plus avantageux comparé à d’autres solutions d’infrastructure, notamment à cause de leurs coûts plus faibles. En plus, il permet de bénéficier d’une possibilité d’innovation et d’une efficacité opérationnelle remarquables. Le choix des utilisateurs pour l’OpenStack est influencé par une envie de disposer d’un site ouvert et d’un écosystème plus évolutif.

Un outil déjà utilisé

Dans la plupart des cas, les adeptes d’OpenStack ont largement dépassé l’étape d’expérimentation ou la preuve de concept.

Aujourd’hui, environ 70 % des déploiements de Clou OpenStack sont totalement opérationnels et en production. Une nette augmentation de 12 points a été remarquée par rapport à 2015.

Quelle autre solution séduit les utilisateurs ?

Les composants Cinder, Horizon, Glance, Keystone, Neutron et Nova sont les plus prisés. Cependant, les technologies dites émergentes attirent de plus en plus d’utilisateurs à l’heure actuelle.

Les outils les plus tendance concernant le cloud sur matériel nu, la virtualisation des fonctions réseau, la mise en réseau définie par logiciel et les conteneurs comme Kubernetes.

OpenStack en phase de devenir indispensable pour les PME

Les grandes structures ne sont pas les seules touchées par l’utilisation d’OpenStack. On remarque ainsi que plus de 25 % des jeunes entreprises emploient désormais moins de 100 personnes : 6 % de 1 à 9 collaborateurs, 18 % de 10 à 99 personnes.

Le quart de ces organisations utilisatrices disposent actuellement d’un nombre d’employés compris entre 100 et 999. Environ 30 % d’entre elles possèdent entre 1 000 et 9 999 employés, 8 % de 10 000 à 99 999 salariés et seulement 12 % disposent d’une équipe de plus de 100 000 personnes.